E-portfolio

Ressources pour adapter son enseignement

Troubles des apprentissages

Travail réalisé lors du cours UE 3070 adapter son enseignement de l’ENCBW sur les troubles des apprentissages.

« Agir concrètement pour les enfants « dys »  Michèle Mazeau

Il faut différencier les deux de l’intelligence de l’enfant, cela n’a rien à voir.
Les deux ont des symptômes identiques à savoir des performances particulièrement faibles dans telle ou telle discipline. Un trouble dys est la conséquence d’une pathologie neuro-développementale responsable d’un handicap cognitif et/ou de troubles spécifiques des apprentissages. Au contraire on parle de difficulté scolaire lorsque les performances déficitaires dans tel ou tel domaine peuvent être rapportée à un faible talent de l’enfant dans le domaine considéré ou peut être au fait même qu’il est peu motivé et le plus souvent au fait qu’il est issu d’un milieu socio-culturel défavorisé (présence de corrélation entre la réussite d’un élève et son milieu socio-culturel).


Pourquoi est-ce important de différencier un trouble d’une difficulté d’apprentissage ? Puisque tous ont besoin d’aide ?

  • Peut conduire à médicaliser de façon abusive les enfants en difficultés psycho-sociale.
  • Au contraire, assimiler tous les enfants comme ayant besoin de toujours faire des répétitions, des entrainements non spécialisés, non spécifiques.

Les deux peuvent coexister.

Qu’est-ce qu’une double tâche ? Quelle condition pour la réussir ? Quel lien avec les troubles d’apprentissages ?

C’est lorsqu’on sollicite simultanément plusieurs fonctions cognitives : il faut qu’au moins une des deux tâches soit automatisée c.-à-d. relativement non consciente, ne réclamant peu ou pas du tout de carburant attentionnel. Pour qu’un maximum de ces ressources soient disponible pour la tâche non automatisée. Sinon les deux tâches vont être ratées alors qu’elles auraient pu être réussies si proposées isolément.

Une tâche nouvelle demande une grande consommation cognitive, charge cognitive, elle n’est pas automatisée.

MAIS toute tâche qui sollicite peu ou prou le secteur dysfonctionnant chez un enfant dys constitue pour cet enfant là une tâche complexe qui va mettre en situation de double tâche à l’insu de tous. C’est donc pour lui de surcharge cognitive.

A partir de la présentation des 3 portraits d’enfants suivants (Ernest, Josselin et Kylian), relever les concepts non maitrisés et cherchez à en comprendre le sens. Vidéo : Agir concrètement pour les enfants « dys »

Ernest a des difficultés avec la signification, le sens des nombres mais aussi avec leur taille/grandeur.

  • Dyscalculie

Josselin a des problèmes avec l’organisation spatiale, inhérente à la numération de position.

  • Dyspraxie

Kylian a des difficultés au niveau de la mémorisation et de la récupération en mémoire de nouveaux mots mais aussi et surtout lorsqu’ils font partie du même champ sémantique.

  • Dysphasie

Voici un lien vers mon Padlet qui reprends une trentaine de ressources sur les troubles Dys.

Site Padlet : https://padlet.com/

L’application Padlet permet de faire une multitude de choses. En effet, lorsqu’on se rends sur l’application, huit Padlet différents nous sont proposés. On peut par exemple, faire des murs parlant, faire des catégories, faire des lignes du temps, mettre des informations sur une carte du monde, …

Le Padlet « Wall » qui permet de faire des murs parlant pourrait être très utile pour faire des « synthèses » d’informations style mind map ou encore pour centraliser les idées d’élèves.

Il est également possible grâce à la partie : « Shelf » d’organiser les informations en colonnes. Ce qui pourrait par exemple servir pour classer des mots selon leur fonction/nature. Mais aussi pourquoi pas faire des Britt-Mari Barth.

Toutes ces possibilités peuvent être utilisées aussi bien en situation mobilisatrice pour voir les déjà-là des élèves et les compléter par après. Mais aussi pour la synthétisation ou encore pour l’exercisation.

Lors d’un confinement, cette application peut également être utilisée. Tous les élèves peuvent le compléter de chez eux en même temps.

Si les enfants utilisent l’application de chez eux, il faut au préalable être sûr qu’ils savent utiliser cette application ou bien leur donner un fiche outils.


Ressources interessantes :

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2021 E-portfolio

Thème par Anders Norén